L’origine du projet

Régine n’a qu’une idée en tête : tout faire pour que l’avenir de son petit fils handicapé soit le mieux. Elle lance un appel aux familles qui veulent l’accompagner dans son projet de créer une résidence familiale pour adultes handicapés.  Tout  faire pour le bien être, de son petit fils handicapé, c’est l’objectif que s’est fixée cette grand mère Régine qui habite à Talmont Saint Hilaire. Depuis des années, Régine accueille en semaine et certains week-ends Jacques, son petit fils âgé de 19 ans. Atteint de déficience mentale depuis sa naissance, il est inscrit dans un Institut médico-éducatif de la région. « Depuis qu’il a eu ses 18 ans, mon souci est de trouver une structure, en accord avec ses parents, qui lui convienne pour son avenir ». Régine sait qu’il faut le préparer cet avenir, surtout le jour où elle ne sera plus là. « Aujourd’hui l ‘ IME, c’est bien mais ce n’est qu’un accueil de jour. Il faut lui trouver un lieu de vie où il pourra avoir son chez lui et acquérir une plus grande autonomie car maintenant c’est un adulte ». Pour prévoir cette nouvelle vie, Régine, soutenue par son compagnon Bernard et les parents de Jacques, a commencé par visiter différentes structures vendéennes qui accueillent des adultes handicapés. « J’en ai visité plusieurs qui sont bien mais le problème c’est le manque de places avec des listes d’attente interminables ». En une journée, Régine avait pris sa décision : elle allait tout mettre en œuvre pour créer une structure d’accueil sur le Talmondais, et ainsi assurer le bien être de son petit fils dans sa vie d’adulte. Il lui faut maintenant  trouver des familles intéressées par ce type de structure et motivées  pour la rejoindre afin de créer une association et monter le projet. 

Elle a multiplié les contacts et les démarches pour connaitre le fonctionnement de ce type de structure, les possibilités d’aides financières notamment de la part du Département et a même déjà rencontré son maire, MR Pierre BERTHOME qui est également conseiller général. La grand-mère de Jacques lance donc un appel à toutes ces familles qui pensent à l’avenir de leur enfant handicapé une fois adulte. « Une petite dizaine de familles, ce  serait bien pour monter le projet », conclut Régine qui saura communiquer son énergie et son audace a toutes les personnes qui veulent la suivre dans cette démarche. Et remercie son compagnon Bernard de la soutenir dans ce projet. 

        



Autres articles

    Répondre

    Amicale Sportive Vauverdoise |
    XOPOX |
    Les P'tits Loups |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AJRE (EPAMBOA)
    | Blog de la résidence Edenva...
    | GEA'S PARADYSE - IUT de St ...